Aménagement, Site

La Capitale-Nationale, pour tous les goûts !

Des investissements d’un montant total de 548 567 $ ont été faits au cours des deux dernières années dans toute la province pour la mise à niveau et l’aménagement des sites extérieurs grâce à l’aide financière du Gouvernement du Québec et de nos partenaires. La FQME en profite pour mettre de l’avant chacune des régions et vous faire découvrir leurs attraits.

La région administrative de la Capitale-Nationale regorge de sites d’escalade à (re)découvrir. Des lieux bonifiés de maintes façons dernièrement offrant désormais son lot d’expériences très variées.

La signalisation a été une priorité au cours des dernières années sur différents sites afin de faciliter l’accessibilité et le respect des consignes. Le tout grâce au projet de mise à niveau et d’amélioration du « Réseau Accès Montagne », composé des sites d’escalades et de ski de montagne, sans oublier le précieux travail des bénévoles et des clubs régionaux.

« Beaucoup d’efforts ont été faits en ce sens avec l’ajout de nouveaux panneaux et de points d’information pour nous aider à standardiser le tout », explique Arian Manchego de la FQME. « C’était un manque par le passé, c’était pêle-mêle et les infos étaient parfois désuètes. De pouvoir regrouper toutes les informations, les gens ont vraiment apprécié. »

Ces investissements font en sorte que tous grimpeurs, qu’ils soient débutants, expérimentés, petits et grands, trouvent chaussure à leur pied dans cette région. Les installations ont donc permis d’élargir cette offre et de la rendre plus sécuritaire, en plein cœur de la ville ou en forêt.

Le projet a donné beaucoup d’amour afin que la pratique de l’escalade soit plus agréable et attrayante. Le nettoyage et la bonification de l’affichage au Champlain, au Mont Wright et aux Palissades, tout comme l’ajout de toilettes au Domaine des Bois ou au Pylône  sont seulement quelques exemples des efforts mis de l’avant.

À certains endroits, les changements vont au-delà du nettoyage et de la signalisation. Par exemple, un camping exclusif aux membres de la FQME a vu le jour dans le secteur du Lac-Long au Parc naturel régional de Portneuf. On y retrouve un grand préau, des tables à pique-nique, une seule aire de feu et une toilette sèche.

« Si on veut que les jeunes sortent, il faut comprendre leurs besoins et offrir différents modèles. C’est le cas près de la ville de Québec, affirme Arian Manchego. Ç’a été un succès instantané ! C’est une clientèle plus jeune qui aime se retrouver en groupe pour seulement 6 $. C’est plus adapté, c’est l’fun et l’ambiance est superbe. »

Du côté de l’île-aux-Raisins, hôte du dernier Festiglace, un stationnement d’une superficie de 100 pieds carré s’est ajouté pour faciliter l’accès au site. Par le passé, les usagers risquaient une contravention en période de déneigement ou de voir leur véhicule être remorqué.

« C’est un apport important et le site gagne en popularité, surtout avec le retour du Festiglace. Avant, les gens se stationnaient dans un rang et c’était toléré, mais loin d’être idéal », rappelle Arian Manchego.

Chose certaine, la Capitale-Nationale est et restera un choix de prédilection pour les grimpeurs. « Les investissements du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont servi à enrichir notre variété et il ne reste plus qu’à faire une promotion globale, d’envelopper le tout en présentant les richesses et où les grimpeurs doivent aller selon ce qu’ils recherchent. C’est ce qui va s’améliorer avec le temps. »

About the author

Articles similaires

Faites un don